Notre conseil d’expert, la chape fluide !

La chape fluide recouvre vos planchers chauffants ou réseaux au sol afin d’obtenir une surface parfaitement plane, prête à carreler.
C’est pourquoi elle est coulée juste après les poses de l’isolant en polyuréthane projeté et du plancher chauffant, permettant ainsi de nombreux avantages :

  • Une rapide mise en oeuvre sur le chantier
  • Une excellente capacité d’enrobage, ce qui est très efficace pour du chauffage au sol par exemple
  • La possibilité de réaliser des chapes de faible épaisseur
  • Une surface homogène et plane

Bien choisir sa chape fluide

Il existe deux types de chape fluide :

  • En ciment
  • Anhydrite

La chape fluide en ciment sèche rapidement, mais elle nécessite la mise en place de joints de dilatation ainsi qu’un ponçage superficiel.

Bien que la chape fluide anhydrite soit à séchage lent, elle permet un recours moindre aux joints de dilatation et pas de ponçage.
Elle se compose essentiellement de matériaux recyclés et possède une faible inertie, ce qui permet une rapide montée en chauffe.

Oui, mais comment choisir ?

Pas de soucis à se faire, nos experts sauront vous conseiller !
Décrivez-nous votre projet et nous trouverons la solution adaptée à vos besoins !

Une quantité sur-mesure

Nous sommes partenaires Chronochape depuis 2011 et réalisons ainsi près de 50 000 m2 de chape par an.
De plus, nos équipes chapistes sont formées pour intervenir rapidement et efficacement sur tous vos chantiers.
Nous respectons scrupuleusement la réglementation en vigueur (NF DTU 26.2), que ce soit en neuf ou en rénovation.

La chape est fabriquée sur site par les camions ateliers de notre partenaire Chronochape. Elle est donc mise en oeuvre dans la journée par nos équipes qui sont responsables de son application.

Concrètement, comment se passe le coulage d’une chape ?

Retrouvez en images les différentes étapes du coulage d’une chape dans une maison.
Cette étape peut être précédée d’une isolation par projection de mousse polyuréthane.

BatiJEM a un rôle d’applicateur. Nous sommes d’ailleurs applicateur agréé Chronochape.

Nous mettons en place des piges au sol afin de déterminer la hauteur de chape à couler. Ces mesures sont prises à l’aide d’un laser.

Il est ainsi nécessaire de baliser toute la surface de la pièce.

Le camion de notre partenaire Chronochape arrive sur les lieux. Il est compartimenté avec sable et ciment et fabrique uniquement le volume permettant la réalisation du chantier. Un point d’eau sur le chantier est nécessaire.

Un chapiste va ensuite couler la chape au tuyau. Il ne doit pas dépasser le niveau des piges.

Des bulles d’air sont emprisonnées dans le ciment au moment du coulage de la chape. Le passage d’une barre à débuller permet donc de faire sortir ces bulles d’air pour un résultat homogène. La chape sera ainsi plus résistante et restituera mieux la chaleur.

Nous vaporisons un produit de cure afin d’éviter l’évaporation trop rapide de l’eau de gâchage.

Il faudra ensuite attendre quelques jours pour que la chape soit complètement sèche.

Compte tenu de sa fabrication «in situ», nous ne facturons que la quantité réellement utilisée.

Pas de perte ni de gâchis !