L’isolation des sols et planchers intermédiaires par projection « in situ » de mousse de polyuréthane à cellules fermées permet d’obtenir un isolant rigide à haute résistance mécanique et haute performance thermique.
Nous intervenons sur tout type de support, que ce soit planchers bois, béton ou une dalle de compression.

L’isolant

Nous utilisons l’isolant AXI F1, objet du certificat QB 07-A délivré par le CSTB.
Sa mise en oeuvre est validée par un Avis Technique, délivré par la CCFAT (Commission Chargée de Formuler des Avis Techniques) : DTA n°20/19-434_V1 publié le 16/10/2019 (AXI F1 Application sur dallages et planchers).

Logo de la Commission Chargée de Formuler des Avis Techniques (CCFAT)

Performance

A ce jour, l’isolation des sols et planchers intermédiaires par projection de mousse de polyuréthane in situ est la seule technologie à assurer toutes les fonctions suivantes.

La suppression totale et durable des ponts thermiques

Projeté « in situ », l’isolant permet de recouvrir tous les orifices de la dalle nés des pénétrations de réseaux.
Il assure ainsi un joint étanche à l’air sur la totalité de la surface isolée, en assurant une continuité totale de l’isolant, ce qui évite toute rupture thermique.
L’isolant adhère à son support et en devient solidaire. Il ne se dégrade pas dans le temps que ce soit thermiquement ou mécaniquement, y compris au niveau des seuils de menuiseries.

Suppression du ravoirage

Le choix de mettre en place la mousse polyuréthane projetée permet de supprimer la chape de ravoirage.
Une fois les gaines techniques mises en place, la mousse polyuréthane projetée vient les enrober parfaitement, sans perte de résistance thermique pour le plancher.
Cette technique permet de gagner du temps, environ 21 jours de séchage pour la chape de ravoirage.
L’isolant est ainsi posé en une seule intervention (jusqu’à plus ou moins 120m2 par jour).

Rattrapage de niveau

Qu’il s’agisse de quelques millimètres ou de centimètres, une dalle n’est jamais plane, que ce soit en neuf ou en rénovation.
Donc pour rattraper ces écarts de planéité, les isolants classiques nécessitent un ravoirage (DTU 52.10 pour les constructions neuves) qui est parfois irréalisable au regard des réservations disponibles et complètement inutile avec le polyuréthane projeté in situ.

En rénovation, les écarts de planéité sont encore plus fréquents et les réservations sont encore plus réduites.
La projection de mousse de polyuréthane in situ permettra la mise en place de gaines techniques, le rattrapage des niveaux et l’isolation dans un minimum d’épaisseur.

Sur des planchers bois, nous aurons en plus l’avantage d’un poids réduit (4 à 5 kg / m2 pour une épaisseur de 10 cm).
Après mise en oeuvre, le polyuréthane projeté in situ sur les sols ou planchers intermédiaires est poncé jusqu’à obtention de l’altimétrie et de la planéité souhaitées (tolérance de plus ou moins 7mm sur une règle de 2m), puis un film polyéthylène quadrillé ainsi qu’une bande périphérique sont mis en place pour recevoir le plancher chauffant et la chape.
Le sol isolé est donc plan et parfaitement ajusté aux réservations demandées.

Réservations en fonction de la résistance thermique

La maçonnerie de gros œuvre peut être réalisée pour réserver l’épaisseur d’isolant souhaitée, de 2 à 20 centimètres jusqu’à obtention de la résistance thermique souhaitée. La contrainte d’épaisseur de l’isolant préfabriqué (plaques) disparaît.
La pose d’un plancher chauffant sur l’isolant, après désolidarisation par pose d’un film polyéthylène, est facilitée.

Une haute résistance à la compression et au fluage

D’une densité minimum de 44 kg/m3, notre isolant ne subit aucun fluage ni retrait (compressibilité SC1).
Il est possible d’associer une SCAM y compris avec un plancher chauffant hydraulique.
La résistance à la compression est supérieure à 20,4 tonnes par m2.

Une exécution rapide et respectueuse de l’environnement

BatiJEM maîtrise totalement les techniques de projection du polyuréthane avec plusieurs centaines de chantiers réalisés chaque année, depuis 2012.
Aucun déchet n’est laissé sur chantier, ils sont recyclés par des filières adaptées.
Les composants du polyuréthane utilisé sont issus de fabrications respectueuses de l’environnement.

Une couverture d’assurance décennale

L’expérience de BatiJEM en isolation par projection de polyuréthane in situ ainsi que l’absence totale de sinistralité nous permettent de couvrir l’ensemble de nos chantiers par une assurance décennale adaptée.

Contrôle Qualité

Nos contrôles internes suivent exactement les procédures des certifications existantes pour ce type d’isolant :

  • Chiffrage suite à visite de chantier ou sur plans
  • Visite technique de contrôle avant exécution du chantier
  • Prélèvement d’échantillons sur chantier (x3)
  • Conservation des échantillons pendant 6 mois
  • Contrôles de densité volumétrique sur chaque échantillon par balance calibrée
  • Contrôles de l’épaisseur projetée (4 à 8 par pièce) par jauge de profondeur étalonnée et vérifiée
  • Contrôles de planéité des surfaces isolées par Laser
  • Établissement et remise au Maître d’Œuvre d’une Attestation de fin de Chantier précisant les caractéristiques finales de l’isolant posé pour chaque chantier
  • Suivi régulier des caractéristiques thermiques et mécaniques par un laboratoire contrôlé et par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment)

Caractéristiques certifiées – Mousse polyuréthane à cellules fermées AXI F1

Objet du marquage CE réglementaire et de la certification QB23, les performances de notre isolant sont les suivantes.

Résistance thermique R en m2.K/W en fonction de l’épaisseur de projection ep en mm :


Classe de compressibilité selon le DTU 52.10 : SC1 a2 Ch
Stabilité dimensionnelle :  niveau DS(TH)2 selon la norme NF EN 14315-1 / STB2 selon référentiel QB23

Schéma de pose

Santé

Information sur le niveau d’émission de substances volatiles dans l’air intérieur, présentant un risque de toxicité par inhalation, sur une échelle de classe allant de A+ (très faibles émissions) à C (fortes émission) :

Émissions dans l'air intérieur : niveau A+

Concrètement, comment se passe un chantier d’isolation ?

Voici une vidéo illustrant comment se déroule un chantier type en isolation.
Bon visionnage !

Retrouvez sur cette page la description textuelle de la vidéo avec les différentes étapes de l’isolation d’un bâtiment.